Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog pédagogique d'une prof-doc
  • : J'ai créé ce blog pour diffuser mes documents et réflexions personnelles sur ce que peut être un enseignement de la culture de l'information au collège. J'utilise particulièrement la méthode du "document de collecte" et les cartes mentales.
  • Contact

Texte Libre

<a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/"><img alt="Creative Commons License" style="border-width:0" src="http://i.creativecommons.org/l/by-nc-sa/2.0/fr/88x31.png" /></a><br /><span xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/" href="http://purl.org/dc/dcmitype/StillImage" property="dc:title" rel="dc:type">Mes docs de doc</span> by <a xmlns:cc="http://creativecommons.org/ns#" href="cdibrassac@voila.fr" property="cc:attributionName" rel="cc:attributionURL">Mes docs de doc</a> est mis &#224; disposition selon les termes de la <a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/">licence Creative Commons Paternit&#233;-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales &#224; l'Identique 2.0 France</a>.<br />Bas&#233;(e) sur une oeuvre &#224;<br />Les autorisations au-del&#224; du champ de cette licence peuvent &#234;tre obtenues &#224; <a xmlns:cc="http://creativecommons.org/ns#" href="http://mesdocsdedoc.over-blog.com/" rel="cc:morePermissions">http://mesdocsdedoc.over-blog.com/</a>.

Recherche

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 15:05

Voilà une idée qui tourne dans mon esprit depuis plusieurs mois déjà. Et tout ce que je lis ou entends contribue à la conforter. C'est une piste que j'exploite déjà lors de mes séances mais qui mériterait à mon avis d'être approfondie et étudiée.

Voici l'exemple d'une activité de 10 minutes que j'ai faite cette année en séance 3 d'IRD (fin du billet). En séance 2, les élèves avaient choisi dans un livre ou une revue une oeuvre d'Art qui leur plaisait. A la maison ou au CDI, pour la séance suivante, je leur ai demandé de retrouver sur internet une image de leur oeuvre et de noter sur une feuille : le moteur de recherche utilisé, les mots de recherche tapés, le nombre de résultats et l'adresse du site où ils ont trouvé l'image.

En classe, nous sommes revenus collectivement sur la démarche

- les navigateurs qu'on a utilisés pour se connecter

- les différents moteurs utilisés

- les mots qui ont permis de retrouver facilement l'image, l'usage des guillemets, la précision du nom de l'auteur quand le titre de l'oeuvre était très répendu (ex: nature morte)

- pourquoi Google image n'est pas le site qui met l'image en ligne mais bien celui qui la référence

- comment on relève une adresse URL

J'ai rapidement dessiné au tableau un schéma de recherche type et noté le vocabulaire important : navigateur, moteur de recherche, site internet, adresse URL

Ce travail nous a pris dix minutes en début de séance. Il était surtout pour moi l'occasion de faire prendre conscience aux élèves de leur démarche de recherche.

Tous avaient bien trouvé leur image. Ils savaient donc le faire. Le travail a été de revenir avec eux sur les étapes par lesquelles ils étaient passés, sur les outils utilisés, mettre des mots sur tout cela puis comprendre comment on passait de l'une à l'autre. Nous avons aussi posé la question de l'efficacité de le démarche.

Mon objectif était double :

- leur faire acquérir un vocabulaire adapté. Je suis convaincue qu'on ne maîtrise que ce que l'on sait au moins nommer. La plupart des élèves pense que Google gère la connection à internet  (alors même qu'ils ont cliqué sur Internet explorer ou Mozilla) parce que le moteur est mis en page d'accueil lors de l'ouverture de la connection. Parler de navigateur ouvvre donc un nouvel espace de compréhension.

Quand je leur demande l'adresse d'un site dans lequel ils ont trouvé une image, beaucoup recopient l'adresse dans Google image ; ils n'ont pas conscience que l'image a été mise en ligne par quelqu'un d'autre, et que Google ne s'est occupé que du référencement et que c'est pour cela qu'on l'appelle moteur de recherche.

-leur faire réfléchir à la question "comment j'ai fait pour arriver à ce résultat ?"

Parler de tout cela c'est leur permettre de comprendre ce qu'il se passe, donc de reprendre la main sur leur activité de recherche.

 

Je fais le pari, mais rien ne me le prouve de façon scientifique, que ce que les élèves apprennent dans ces moments d'analyse collective leur sera utile lors de la recherche suivante.

 

J'utilise régulièrement ce type d'activité. Je demande aux élèves de faire une recherche à la maison (document de collecte le plus souvent) et en classe nous revenons sur la démarche suivie. Je note des progrès d'une séance sur l'autre, les réponses fusent beaucoup plus vite. Cela me prend entre cinq et dix minutes et les élèves aiment bien parler de ce qu'ils ont fait.

 

Du coup, quand je construis mes séquences, je prévois souvent de demander du travail à la maison et je garde du temps en classe pour l'explicitation de la démarche, l'analyse de la qualité de la sélection d'information, la lecture et la reformulation.

 

Alors, de plus en plus, je donne des devoirs.. Bon ils sont souvent très rapides et plutôt amusants. Et très souvent les élèves viennent les faire au CDI ce qui me permet l'air de rien de les observer en train de les faire.

Mais il est vrai que j'ai déplacé légèrement l'activité de recherche dans ceratines de mes séquences. Ma future séquence sur Google comprendra deux activités à faire en dehors du cours : une recherche en amont sur l'entreprise, puis entre les deux heures une activité test du moteur : ils devront observer les réusltats obtenus en tapant des mots neutres tels que "bleu"," vert", ou "orange" et noter leurs observations dans un tableau.

 

Ce type d'activité rejoint la démarche du document de collecte : en tant que professeure documentaliste, je n'arrive plus à me positionner en amont pour expliquer les règles à respecter pour obtenir de bons résultats par une recherche efficace. De plus en plus, il me semble que nous avons à nous positionner plutôt en aval dans l'aide à l'analyse de la démarche mise en place par l'élève. Il me semble que c'est aussi une piste qui permet de prendre en compte l'inversion actuelle qui est que, de plus en plus, nous n'allons plus chercher l'information mais que c'est l'information qui vient à nous. De le même façon, ce type d'enseignement permet la prise en compte des stratégies personnelles et de la sérendipité.

 

Pour terminer, une nouvelle fois je remercie André Tricot pour son aide dans la coneptualisation de ma réflexion. En m'expliquant que la "prise de conscience" était un processus d'apprentissage déjà bien répandu (cf enseignement de la grammaire en primaire, enseignement de l'EPS), il m'a permis de creuser cette piste.

Mais ce n'est qu'un début de réflexion...

Partager cet article

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article

commentaires

Roselyne Berthon 05/06/2012 15:47

Très intéressant et cette expérience est tout à fait dans la lignée de l'apprentissage par la constructivisme ! Mettre les élèves en situation problématique, et leur demander de la résoudre, puis
conforter ou défaire les certitudes pour constuire le savoir. Vous pouvez y ajouter la socio-construction en proposant aux élèves de travailler ensemble sur leurs résultats, en leur posant quelques
questions auxquelles ils devront répondre par petits groupe en se mettant d'accord sur la meilleure démarche de recherche (quel moteur ? quel mots-clés ?etc)s. Ensuite chaque groupe fera le compte
rendu de son travail et vous obtiendrez le anel des bonnes réponses : le savoir se sera construit par leurs propres déductions. Mais peut-être avez-vous déjà eu cette idée ! Cordialement

NDugas 29/05/2012 11:21

Merci de nous faire part de vos réflexions et de l'évolution de votre pratique avec tant de simplicité. C'est vraiment très intéressant (et ça change du blabla pédagogique plein de mots compliqués
!). Je ne travaille pas en collège mais je m'inspire quand même de votre blog.
Cordialement,
N. Dugas

Documentaliste 29/05/2012 17:47



Vous ne pouviez pas me faire de plus beau compliment. Merci beaucoup : si ce blog vous est utile, je suis ravie.