Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog pédagogique d'une prof-doc
  • : J'ai créé ce blog pour diffuser mes documents et réflexions personnelles sur ce que peut être un enseignement de la culture de l'information au collège. J'utilise particulièrement la méthode du "document de collecte" et les cartes mentales.
  • Contact

Texte Libre

<a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/"><img alt="Creative Commons License" style="border-width:0" src="http://i.creativecommons.org/l/by-nc-sa/2.0/fr/88x31.png" /></a><br /><span xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/" href="http://purl.org/dc/dcmitype/StillImage" property="dc:title" rel="dc:type">Mes docs de doc</span> by <a xmlns:cc="http://creativecommons.org/ns#" href="cdibrassac@voila.fr" property="cc:attributionName" rel="cc:attributionURL">Mes docs de doc</a> est mis &#224; disposition selon les termes de la <a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/">licence Creative Commons Paternit&#233;-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales &#224; l'Identique 2.0 France</a>.<br />Bas&#233;(e) sur une oeuvre &#224;<br />Les autorisations au-del&#224; du champ de cette licence peuvent &#234;tre obtenues &#224; <a xmlns:cc="http://creativecommons.org/ns#" href="http://mesdocsdedoc.over-blog.com/" rel="cc:morePermissions">http://mesdocsdedoc.over-blog.com/</a>.

Recherche

4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:39

J'ai légèrement modifié le tableau pour mettre en avant les "entrées" dans les séquences. Il me semble plus lisible ainsi. On peut monter une séquence à partir :

- d'une entrée unique (la notion de document en 6e, apprendre à constuire une carte mentale comme en SVT4 e),

- de deux entrées (comprendre le fonctionnement de Wikipedia et relever des informations précises pour remplir un tableau, séance d'une heure que je fais en SVT 5e)

- de trois entrées (notion d'espace informationnel à travers l'étude de la complémentarité PMB / Netvibes)

ou plus...

 

Par ailleurs le tableau ne dit pas que j'utilise d'autres tâches, d'autres outils, et beaucoup d'autres notions. Je n'ai noté que ce qui revenait le plus souvent ou qui me paraissait indispensable.

 

Voici le tableau nouvelle version (mais qui ressemble beaucoup à l'autre !)

 

tableau-CI-2-copie-1.jpgEt puis je me suis dis aussi que cette énumération pouvait masquer la complexité des interactions de toutes ces entrées, attitudes attendues, compétences, etc. Je l'avais justement élaboré pour y voir plus clair dans l'enchevêtrement des apprentissages. Mais pour m'amuser et donner une vision plus fidèle de la réalité, j'ai fait encore une nouvelle version. Voilà, dans ma pratique, la culture de l'information c'est ça :

 

tableau-CI--3.jpg

Cette fois, je ne peux pas faire plus clair  !

(et encore, un peu fatiguée, j'ai dû oublier des flèches...)

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 09:23

Pour faire le point sur mon enseignement (qui a pas mal évolué ces dernières années), j'ai élaboré un tableau. Il est sans doute très incomplet et imparfait mais il m'a permis de traduire concrètement mes idées et de les classer.

Je sais plus précisément, quand je suis dans une activité, où je me situe dans un ensemble.

Il faudrait encore réfléchir aux progressions attendues pour chaque tâche, de la 6ème à la 3ème.

CI-copie-2.jpg

Pour réfléchir à ce tableau, je me suis inspirée des passionnants travaux de

'- Karine Aillerie sur les pratiques informelles des adolescents

- Gallezot Gabriel, Roland Michel et Araszkiewiez Jacques sur la notion de "recherche floue"

- Pierre Fastrez à propos des compétences du lecteur numérique

- Louise Merzeau sur la question de la "présence numérique"

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 16:29

Je trouve très enthousiasmant et encourageant de voir le document de collecte présenté sur Docs pour Docs comme une réponse possible à l’article qui a créé tant de remous ces derniers jours « Comment j’ai pourri le web ».

Une question me tracasse : qu’est-ce qui a « fait le buzz » dans la situation décrite par ce collègue ? Que les élèves aient stupidement recopié des erreurs ou bien qu’ils n’aient rien appris ? Quand les élèves (et cela arrive tous les jours nous en sommes les témoins)  copient-collent des informations correctes, font un minimum de mise en forme et rendent leur devoir tel quel, est-ce que ça provoque un tel tollé ? Combien d’enseignants se scandalisent du fait que leurs élèves n’ont rien appris ? Combien s’en contentent ?

Au croisement des actualités, je vois deux faits : la polémique soulevée par le collègue de Lettres et le manifeste rédigé par la FADBEN et soumis à signatures. D’un coté un enseignant qui passe un temps incroyable à préparer un piège pour ses élèves, d’un autre des professeurs documentalistes qui demandent à assumer un enseignement dont tout le monde aujourd’hui reconnaît qu’il est indispensable.

Devons-nous nous contenter de convaincre nos collègues des autres disciplines, les inciter à travailler sur la validité de l’information, la prise de notes, la reformulation ? Cela ne paraît plus suffisant.

La question qui se pose pour l’évolution de notre métier est la même que celle qui s’est posée pour l’Education aux médias il ya quelques années. Pour l’Education aux médias, le choix a été fait : pas d’enseignement assumé, un saupoudrage dans les différentes disciplines...

Alors que la Semaine de la presse vient de se terminer, voici le croisement avec une troisième actualité : quel bilan de l’éducation aux médias fait-on aujourd’hui ? Quel est le bagage d’un élève de troisième en matière de compréhension des médias ? J’ai l’impression, dans mon quotidien de prof-doc, que de moins en moins de collègues sont demandeurs pour monter des séquences sur le sujet. Manque de temps, manque de formation, manque d’instutionnalisation… On ne peut pas leur en vouloir.

Si l’enseignement de l’info-doc, ouvert à la culture de l’information n’est pas plus assumé par l’Ecole, j’ai bien peur que nous prenions une voie identique.

Et à mes yeux, ce n’est pas pour les prof-docs que c’est vraiment dommageable mais bien pour nos élèves, pour notre fonctionnement démocratique et nos choix de société.

Ne soyons pas trop sévères avec notre collègue de Lettres car son expérience ressemble à des activités que nous menions il y a encore cinq ou six ans, avant que la recherche n’avance et nous en montre l’inintérêt. Mais arrêtons-nous sur l’effervescence suscitée par cette affaire : nous pouvons y voir de vraies attentes et de vraies interrogations sociales.

Alors  dépassons le débat et ouvrons-le sur la possibilité d’un autre enseignement. Aujourd’hui, nous commençons à y voir plus clair à propos de la société dans laquelle nous vivons. Grâce à la recherche, grâce au concept de « culture de l‘information », les contours d’un nouveau champ disciplinaire prenant appui sur les pratiques de nos élèves se dessinent. Nous avons les moyens d’inventer un nouvel enseignement.  Affirmons-le.

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 16:15

Les débats qui agitent notre profession aujourd'hui me paraissent très étrangers, je m'en rends compte. Non que je ne me sente pas concernée par un avenir qui m'inquiète. Mais je ne peux pas croire qu'on puisse vouloir enlever aux professeurs documentalistes leur mission d'enseignement .

Pourquoi ?

Il y a dix ans je pense que j'aurais été très ébranlée par des discours voulant nous rapprocher de la vie scolaire et d'une vision éducative de notre mission. Je me serais dit : "Mince, j'ai passé un concours d'enseignement pour enseigner et je me retrouve éducatrice et gestionnaire. Cela ne me convient pas. Changeons de métier".

Lors d'un moment de doute, d'ailleurs, j'ai failli le faire.

 

Puis j'ai vu autour de moi le monde qui se transformait. Le développement de Google, de Wikipedia, des blogs puis des réseaux sociaux, cette invasion de l'information...

 

Avec l'information livresque, encyclopédique, stable et vérifiée, notre travail était d'en donner l'accès aux élèves et de les former à la retrouver.

 

Mais nous passions à une société dans laquelle l'accès à l'information ne passait plus par nous. D'autres questions surgissaient : comment évaluer la fiabilité d'une information ? Comment les moteurs de recherche choisissaient-ils de donner accès aux sites (classement des résultats, conciliations de Google avec certains gouvernements ...) Le mythe de l'encyclopédie collective gratuite et libre se réalisait-il avec Wikipedia ? Sa non fiabilité à 100% en faisait-il un objet condamnable ?

D'autres questions véritablement liées à l'apprentissage se posaient. Comment pallier aux difficultés de la lecture sur écran ? Comment faire pour que les informations trouvées se transforment en connaissances ? Comment dépasser le copier-coller ?

D'autres encore liées à la possibilité pour tous de publier. Comment former à la publication sur internet ? Comment apprendre aux élèves à maîtriser leurs traces ? Comment se construire une identité numérique positive ?

Et tant d'autres...

 

Depuis que j'en entrepris ce chantier de comprendre ce à quoi je devais former mes élèves, je ne suis plus capable de concevoir qu'on remette en cause notre mission d'enseignement. Car si on nous l'otait, ce serait abandonner cette exigence de formation des futurs citoyens que sont nos élèves. Ce serait abandonner la principale mission de l'Ecole.

Et c'est une question qui dépasse, de loin, la seule question de notre profession...

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 21:40

Un article qu'il faut lire et faire lire

le billet de Françoise Chapron sur le blog de Pascal Duplessis

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 16:58

Après de longues semaines de réflexion sur le contenu de ce que je voulais apprendre aux élèves de mon collège en matière de formation à la culture de l'information numérique, voici la carte à laquelle je suis arrivée. Vous pouvez cliquer pour l'agrandir. Vous pouvez aussi la visualiser avec Mindomo. Ainsi, les ressources internet pointées seront "cliquables". Cette carte a pour but de présenter les séances que je compte faire seule (petite icône blog-note) inclues dans un projet de formation plus large intégrant les collègues. Elle sera aussi le support d'une évaluation de fin de 3ème.

Tout commentaire permettant de la faire évoluer sera bienvenu !

 

Former-a-la-culture-de-l-info-avec-liens.jpg

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 14:40
Pour préparer les étudiants à faire une recherche de qualité, dossier de l'université du Québec avec les fiches, une FAQ, des quizz. Prévoir des heures de lecture mais facile d'accès ; un bon appui pour tout travail de préparation à mon avis. Repéré par la veille du crdp Limousin.
C'est ici : Programme de développement des compétences informationnelles
Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 08:54
Grâce une nouvelle fois au travail de Christine Griset, je suis tombée sur une vidéo-témoignage de L'Agence nationale des usages des tices relatant une expérience d'utilisation d'un ENT en histoire-géographie. On y voit un élève qui, préparant à la maison un exposé, dépose (entre autres) dans un "cartable numérique" des documents trouvés sur internet. Les camarades sont interrogés sur l'intérêt de ces documents : ils les trouvent bien choisis, en lien avec le sujet, et l'un souligne même que l'élève en question a cité ses sources en référençant les sites utilisés.
Cependant il n'est jamais question de droit d'auteur sur ces documents. Est-ce que ce sont des images libres de droits ? Les droits de diffusion ont-ils été demandés à l'auteur ou l'éditeur ? Le silence sur ce sujet m'interpelle : n'incite-t-il pas à penser que l'ENT permet d'exploiter en classe tout document trouvé sur internet ?
L'ENT est-il un outil magique qui résoud tous les problèmes d'accès à l'information par une solution technique ? Ou au contraire son utilisation légitime-t-elle plus que jamais le travail des professeurs-documentalistes : sélection, veille, référencement des sources ? N'est-il pas de nature à renforcer notre position de spécialistes en termes de formation des élèves (et des enseignants) au droit de l'information ?
Ces questions me viennent alors que je n'utilise pas encore l'ENT dans ma pratique. Si certains d'entre vous ont des témoignages en la matière à partager, je suis preneuse...
Voici la vidéo en question
Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 07:24
L'association Franc-Parler (Communauté mondiale des professeurs de français) publie sur son site un dossier sur les outils du web 2.0. Le dossier, rédigé par Elodie Ressouches, a la mérite d'être clair, bien construit, pédagogique. Il s'adresse a un public de non spécialistes et présente les blogs, netvibes, ning et twitter. Pour chaque outil, une définition est proposée ainsi que des témoignages d'enseignants l'uilisant. Vous trouverez aussi des références bibliographiques et des liens internet  ainsi que de courtes vidéos de prise en main des outils.
Dossier de Franc-parler
Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 09:44
Ce référentiel vient d'être publié. Il peut être un bon levier pour tous les prof-docs et pour l'écriture d'un projet de politique documentaire.
Le texte du référentiel
Repost 0
Published by Documentaliste - dans Culture de l'information
commenter cet article