Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog pédagogique d'une prof-doc
  • : J'ai créé ce blog pour diffuser mes documents et réflexions personnelles sur ce que peut être un enseignement de la culture de l'information au collège. J'utilise particulièrement la méthode du "document de collecte" et les cartes mentales.
  • Contact

Texte Libre

<a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/"><img alt="Creative Commons License" style="border-width:0" src="http://i.creativecommons.org/l/by-nc-sa/2.0/fr/88x31.png" /></a><br /><span xmlns:dc="http://purl.org/dc/elements/1.1/" href="http://purl.org/dc/dcmitype/StillImage" property="dc:title" rel="dc:type">Mes docs de doc</span> by <a xmlns:cc="http://creativecommons.org/ns#" href="cdibrassac@voila.fr" property="cc:attributionName" rel="cc:attributionURL">Mes docs de doc</a> est mis &#224; disposition selon les termes de la <a rel="license" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/">licence Creative Commons Paternit&#233;-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales &#224; l'Identique 2.0 France</a>.<br />Bas&#233;(e) sur une oeuvre &#224;<br />Les autorisations au-del&#224; du champ de cette licence peuvent &#234;tre obtenues &#224; <a xmlns:cc="http://creativecommons.org/ns#" href="http://mesdocsdedoc.over-blog.com/" rel="cc:morePermissions">http://mesdocsdedoc.over-blog.com/</a>.

Recherche

27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 11:30

Sur son blog Tictacdoc, Aristide reprend l'outil qu'est le document de collecte et lui donne une place dans la formation à la recherche documentaire en collège. Une carte mentale très claire et qui permet de présenter aux élèves l'outil dans son contexte.

Voici la carte.

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Document de collecte
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 18:05

Une présentation synthétique de l'outil, pour vous aider à vous lancer !

Tous les articles sur le sujet dans ce blog sont classés à "document de dollecte"

 

doc-collecte-fiche.jpg

              (cliquez sur le document pour l'agrandir)

 

 

Quelles connaisances travaille-t-on ?

 

Savoir-faire : niveau de l’exercice

pratiquer la lecture rapide et sélective sur le sujet donné

cerner les limites du sujet donné

évaluer rapidement la pertinence des informations trouvéens

référencer ses extraits

 

Savoir-faire : méthode réutilisable

pratiquer une lecture rapide et sélective

définir un besoin d’information

savoir revenir rétrospectivement sur un cheminement de recherche (être capable de décrire les actions et nommer les outils utilisés)

établir une sitographie

Savoirs : compréhension

 

le copié-collé est une étape de brouillon 

le guidage imposé par les moteurs peut-être critiqué 

l’intention de publication influe sur la qualité de l’information 

l’accès à l’information peut déterminer sa pertinence : moteur, BDD, portail

            Savoirs : concepts = notions info-documentaires

source : auteur, édition

espace informationnel : BDD, portail

document secondaire

recherche d’information : Moteur de recherche

sélection de l’information

exploitation de l’information : évaluation de l’information, pertinence

 

 

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Document de collecte
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 11:31

J’ai écrit il y a quelques temps un billet sur le document de collecte. J’avais eu pas mal de questions en commentaires et je n’avais pas pris le temps de répondre. Je vais essayer de le faire dans ce billet.

Sachez que vos questions et critiques m’aident beaucoup pour interroger et faire évoluer cette méthode. Merci à ceux qui ont bien voulu partager leurs opinions !


A la question de la dangerosité de laisser les moteurs guider les élèves j'ai du mal à répondre. Peut-être est-ce "dangereux". Je vois deux façons d'atténuer cela :
- lors de la phase d'organisation des idées l'enseignant est très présent, guide les élèves et leur permet de relativiser ce qui a été trouvé
- sur des sujets complexes on peut proposer de travailler seulement à partir d'une sélection de sites (pmb / netvibes)


Mais n'est-il pas utile de laisser l'élève faire la première sélection, guidé par les moteurs, puis se rendre compte qu'il y a des manques, des erreurs, un guidage pas forcément efficace ? C'est aussi une façon de lui apprendre à reprendre la main tout seul sur l'accès qu’il a à l'information. Cela l'amène peut-être à plus d'autonomie finalement ? A mon avis, cette piste est à creuser.


Pour la forme du document de collecte, elle est vraiment simple. Il s’agit d’une page imprimée intitulée « document de collecte » avec précision du sujet travaillé. C’est ensuite un empilement de copiés-collés : phrases, morceaux de phrases, paragraphes coupés… Peu importe. Chaque site est référencé par un copié-collé de son adresse (en parallèle, je donne une fiche de sitographie à remplir).


Il me semble ensuite en collège très important que ce document soit retravaillé au stylo (surligneurs de couleurs différentes, paragraphes à rayer, notes en marge…). Je pense que les deux étapes aident les élèves à s’approprier leur sujet.


Cette méthode demande un vrai travail de correction. Entre chaque séance, je garde les documents, je les lis et les annote. Cela me permet de voir l’avancée de chaque groupe dans la maîtrise de leur sujet et de les guider pour l’étape suivante. A chaque séance, je leur remet l’ensemble des documents pour qu’ils aient bien conscience de l’évolution de leur travail et peut-être de leur réflexion.
Enfin, mais j’aurais dû le préciser plus tôt : en début de séquence, je distribue un plan de la séquence à venir avec les étapes (heure 1 / heure 2, etc.) et je leur demande de temps en temps de se situer dans le travail par rapport à ça. C’est aussi une façon de découper qui permet de se concentrer sur une micro-tâche et cela me semble plus facile que de toujours être dans la tâche complexe.


Mais je crois que c’est à chacun de tester cette méthode pour voir si elle est efficace ou non. Je pense aussi qu’elle peut être largement interrogée et améliorée. Je serai très intéressée si certains d’entre vous la testent d’en avoir des retours.

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Document de collecte
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 15:37

Je parle du document de collecte dans mes différents billets mais je réalise que depuis le jour où j'ai décidé (grâce à l'enthousiasme d'une collègue d'Histoire-Géographie) de l'introduire dans mes séquences, je n'en ai pas vraiment fait de bilan. Pourtant, depuis ce jour, je ne l'ai plus lâché.

Le document de collecte est devenu mon compagnon fidèle, celui de certains de mes collègues (même partis enseigner ailleurs, au lycée, où semble-t-il il séduit beaucoup) et celui de mes élèves.

Je ne l'utilise qu'associé à la carte mentale de réorganisation des idées. Il pourrait être construit autrement, sous forme de tableau par exemple pour comparer des informations issues de différents sites comme le font certains collègues de Bretagne.

 

Le document de collecte intervient dans lors de la première séance de recherche avec les élèves. Il me permet de les mettre directement en recherche sur internet. Je les autorise ainsi à prendre connaissance individuellement de ce sujet étrange (en tous cas étranger à eux) qu'on vient de leur donner. Ils sont dans une situation assez semblable à la mienne quand je cherche. Quand un collègue arrive et me dit "Je veux travailler sur Adèle Blanc-Sec",sur "le rôle militant aujourd'hui d'anciens résistants", ou même simplement "Versailles", qu'est-ce que je fais ? Est-ce que je prends un dictionnaire ? Est-ce que j'ouvre un livre documentaire ? Est-ce même que j'interroge PMB ? Non. Tout cela vient ensuite. Ce que je fais en tout premier parce que je veux comprendre de quoi il relève, c'est ouvrir internet et (aïe aïe) consulter les premiers résultats que me donne un moteur de recherche.

 

Peut-être est-ce de la fainéantise ? Ou alors serait-ce pour moi le mode de recherche  le plus efficace pour une délimitation rapide du sujet ?

 

Je demande donc aux élèves de construire des documents de collecte sur des sujets dont ils ne savent rien, ou presque rien. Par contre, je joue sur des variables : si la question est large, je présélectionne les sites sur PMB ou netvibes (ou les deux). Si la question est très précise, je peux les laisser consulter plus largement un moteur de recherche.

 

Je donne une limite à ce document : une page le plus souvent. Il est terminé en une heure et est source de contentement pour les élèves qui ont le sentiment d'avoir avancé. J'exige aussi qu'il soit référencé, de façon à garder trace des sites consultés.

 

L'heure suivante est très intéressante. Les documents de collecte ont été réalisés individuellement, souvent sur des recherches qui vont être menées en groupe. Je demande donc aux groupes de se reformer et d’établir une carte des idées qui apparaissent à la lecture des documents. Les élèves surlignent de couleurs différentes, comparent, sélectionnent et organisent en échangeant constamment. J’essaie des les amener à évaluer leur document en le comparant à ceux des autres « pourquoi a-t-il relevé cela et pas moi ? ». Je leur demande aussi de pointer des manques informationnels éventuels (et le collègue de la discipline en appui à cette recherche joue là un rôle important en précisant aussi ce qui est attendu) puisqu’ils retourneront l’heure suivante en salle informatique. Enfin, je leur fais rédiger un début de sitographie qui leur permet de :

-          Revenir sur le déroulement de leur recherche

-          Evaluer l’importance de tel site par rapport à tel autre

-          Identifier la source de publication

En trois heures, avec cette méthode, nous arrivons facilement à boucler le travail de recherche. Nous pouvons passer à la restitution de l’information.

J’ajoute que, en 3ème, les élèves sont familiarisés avec la méthode et voient où nous allons quand je distribue le plan de la recherche comme ici

 

En 6ème, nous sommes dans la découverte de la méthode, mais j’essaie collectivement, sur un même sujet (cf séances d’IRD) de leur faire évaluer la qualité de leur document de collecte au regard de l’activité de recherche et de ses exigences intrinsèques (Histoire des Arts par exemple).

Enfin, certains de mes collègues des autres disciplines reprennent le document de collecte seuls. En Anglais par exemple, document de collecte + carte mentale (sur un personnage, sur un pays…) fournissent un bon support pour l’expression orale.

 

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Document de collecte
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 11:21

Avec une enseignante d'histoire-géographie, nous réfléchissons à la mise en place d'une séquence de recherche en 4ème autour des Lumières. Je veux m'appuyer sur deux idées qui sont développées par Nicole Boubée. La première est l'idée que lorsque nous cherchons sur internet, notre questionnement se construit au fur et à mesure de nos lectures. Nous arrivons rarement dans la recherche avec une problématique déjà construite.

Jusque là j'avais l'habitude de demander aux élèves de s'interroger préalablement sur leur sujet (avec aux lèvres toujours cette remarque "si tu ne sais pas ce que tu cherches, tu ne pourras pas trouver"). J'ai envie de changer cela en leur permettant de construire leur questionnement au fur et à mesure de la navigation.

Deuxième idée séduisante de Nicole Boubée : introduire auprès des élèves la notion de "document de collecte" d'informations. C'est un document qui permet l'usage du copié-collé et qui est une trace de la navigation de l'élève.

 

A partir de ces deux idées, voici la séquence telle qu'elle est prévue (qui peut encore évoluer)

  • 1h : Les élèves sont en recherche sur des sites sélectionnés et insérés dans PMB. Un élève par ordinateur. Chacun doit produire un document de collecte qui est une compilation des copiés-collés de passages intéressants trouvés. Ils ajoutent une note sur l'adresse et peut-être la nature du site (site perso, site instituitionnel...). le document est imprimé en fin de séance.
  • 1h : travail par goupe : on réunit les documents de collecte, on compare, on surligne, on raye et on construit une première carte heuristique sur le sujet. De là on relève les manques éventuels, les questions en suspens...
  • 1h : retour sur les ordinateurs avec des questions précises et création d'un deuxième document de collecte ou complément de la carte.

Au final, nous demandons une carte (ou un plan) support à un exposé oral. Nous n'avons pas encore mis en place la préparation à l'oral.

 

C'est très simple, mais cette organisation remet en cause ma façon de faire antérieure. C'est un retournement total puisque je pensais auparavant avoir à enseigner des méthodes en-dehors des pratiques des élèves. Je considère désormais que je dois partir de leurs pratiques et de leurs habitudes pour les aider à construire une méthodologie.

 

Reste à voir ce que cela va donner...

 

Un texte de Nicole Boubée Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information des élèves du
secondaire

Repost 0
Published by Documentaliste - dans Document de collecte
commenter cet article